Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 30 décembre 2009

Avatar

Avatar.jpgLa maitrise technique et technologique au service du (grand) spectacle. On savait depuis déjà bien avant Titanic que James Cameron n'est pas un manchot, mais là c'est peu dire qu'il frappe un grand coup : dès la première seconde on croit à la réalité de Pandora et dès leur première apparition on tombe sous les charme des Na'vi, sans jamais se poser la question de savoir si les prises de vue sont "réelles" ou virtuelles. Face à un tel émerveillement visuel (la 3D, indispensable pour profiter à fond du film, n'est pas surexploitée mais au contraire totalement intégrée), le scénario linéaire et déjà vu n'a en fin de compte que très peu d'importance. Et tant pis si le méchant est vraiment trop caricatural...

La magie visuelle de la faune et de la flore luxuriantes de Pandora vous accompagnent longtemps après avoir quitté la salle (et rendu les lunettes 3D), à la manière de l'univers de Star Wars ; de là à dire qu'Avatar aura un impact aussi important que la double trilogie de Lucas sur le 7e art...

PS : Au MK2 Bibliothèque, il n'y a pas de petits profits : la paire de lunettes 3D est facture 3 euros, même avec la carte illimitée... et les lingettes promises pour désinfecter les lunettes ne sont même pas fournies.

Fiche techniquethumb_topMu.jpg

  • Avatar
  • Réalisé par James Cameron
  • Durée : 2h41
  • Note : 18/20 (L'avenir du cinéma ? Peut-être. Un futur classique ? Incontestablement.)
  • Vu le 30/12/09

mercredi, 11 novembre 2009

L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot

L'enfer.jpg

L'Enfer aurait du être l'un des films les plus novateurs les plus aboutis de tous les temps, mais l'histoire du septième en a voulu autrement en faisant un film maudit jamais achevé.

Heureusement ce documentaire vient nous montrer, 45 ans après, des images, que l'on croyait à jamais disparues, d'une beauté formelle et une modernité sans doute jamais égalées, y compris depuis l'avènement du numérique. Mais également d'un érotisme intense ! Dans le même temps, on suit un très grand réalisateur qui sombre peu à peu dans la folie et perd le contrôle de son film.

Fiche technique

  • medium_topMu.jpg
  • L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot
  • Réalisé par Serge Bromberg et Ruxandra Medrea
  • Durée : 1h34
  • Note : 16/20 (un chef d'œuvre quasi ressuscité)
  • Vu le 11/11/09

lundi, 24 août 2009

Inglourious Basterds

19123759.jpg
Damned encore raté pour tous ceux qui attendaient que Tarantino se casse la gueule. Et pourtant c’est peu dire qu’il a pris des risques en se lançant dans un film historique (enfin plus ou moins…) tout en gardant et en revendiquant ses fondamentaux (dialogues, musique, pieds, violence stylisée, etc…). Au bout de compte le résultat est tout sauf "Inglourious", bien au contraire c’est un Tarantino pur jus et jubilatoire, notamment lors de la magistrale et glaçante scène d’ouverture. Mention spéciale à tout le casting (comme toujours chez QT), en particulier à Christoph Waltz qui a amplement mérité son prix d’interprétation cannois.

Fiche techniquemedium_topMu.jpg
Inglourious Basterds
Réalisé par Quentin Tarantino
Durée : 2h33
Note : 17/20 (du grand Tarantino qui réinvente la série B)
Vu le 23/08/09

lundi, 09 mars 2009

Milk (Harvey Milk)

Milk.jpg
Un film militant peut être un bon film, voire un grand film ! Pour ceux qui, à tort en doutaient encore, Gus Van Sant, qui ces derniers temps nous avait habitués à des films prétentieux, hermétiques et pour tout dire mauvais, vient rappeler que militantisme et engagement peuvent parfaitement se marier avec le cinéma. Il est pour cela aidé par un Sean Penn fabuleux (la ressemblance avec le vrai Harvey Milk dans les images d'archives du générique de fin est hallucinante) et tout un casting au diapason. Sans oublier une histoire vraie qui dépasse la fiction...
Mention spéciale au générique d'ouverture, lui aussi composé d'images d'archives, qui à lui seul résume l'intolérance des l'Amérique des années 50 et 60 vis-à-vis de l'homosexualité.

Fiche techniquemedium_topMu.jpg
Milk (Harvey Milk)
Réalisé par Gus Van Sant
Durée : 2h07
Note : 17/20 (et dire que cela se déroulait il y à peine 30 ans...)
Vu le 08/03/09

dimanche, 08 mars 2009

Watchmen (Watchmen, les gardiens)

Watchmen.jpg
A la question était-il possible d’adapter à l’écran le meilleur comics de tous les temps (graphic novel diront les fans), Zack Snyder répond par l’affirmative. Pour réussir ce pari, il colle au plus près au livre sans rien renier ni aseptiser de sa beauté graphique, de sa noirceur, de son message politique, ni de sa complexité (au point de livrer un film de 3h43). Bref tout ce qu’il avait raté dans 300, le réalisateur le réussit haut la main cette fois-ci.
Il ne sera sans doute plus jamais possible de voir un film de super héros de la même façon.
Mention spéciale à l’animation du masque de Rorschach…

Fiche techniquemedium_topMu.jpg
Watchmen (Watchmen, les gardiens)
Réaliasé par Zack Snyder
Durée : 2h43
Note : 17/20 (Who watches the watchmen ?)
Vu le 08/03/09