Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 07 avril 2006

16 blocks

medium_16_blocks.jpg
Poursuites, fusillades, explosions, aucun des éléments imposés du film d'action US ne manque à l'appel,le tout mis en scène par un spécialiste du genre, le réalisateur de L'arme fatale, avec un acteur habitué de ce type de rôle, Bruce Willis (un peu vieillissant tout de même). En faisant abstraction de morale un peu lourde, on passe un bon moment sans trop se faire de nœuds au cerveau… du ciné pop-corn en somme.
Mention spéciale à la séquence de la prise d'otages dans le bus.

Fiche techniquemedium_po-malMu.jpg
16 blocks
Réalisé par Richard Donner
Durée : 1h43
Note 12/20 (pas un chef d'œuvre, mais il film de genre à la réalisation énergique et maîtrisée)
Vu le 07/04/06

jeudi, 06 avril 2006

Ice age 2 : The Meltdown (L'âge de glace 2)

medium_Ice_age_2.jpg
Faire mieux que le numéro 1, telle est la gageure que relève haut la main ce film. Tout est mieux que dans L'âge de glace : l'animation (les poils des animaux sont plus vrais que nature, sans parler de leurs expressions...), l'histoire moins enfantine et les gags plus nombreux et plus drôles.
Disney a des soucis à se faire au niveau imagerie numérique.
Mention spéciale aux séquences avec Scrat à la recherche de son gland, de loin les plus hilarantes du film. Vivement le numéro 3!

Fiche techniquemedium_topMu.jpg
Ice age 2 : The Meltdown (L'âge de glace 2)
Réalisé par Carlos Saldanha
Durée : 1h26
Note : 16:20 (une qualité d'animation encore jamais vue au service d'une histoire qui tient parfaitement la route)
Vu le 06/04/06

dimanche, 02 avril 2006

Derailed (Dérapage)

medium_Derapage.jpg
Une banale histoire d'adultère qui tourne au chantage et à l'angoisse. Ce film ne mérite pas d'avoir été éreinté par la critique comme ce fut le cas à sa sortie : en effet, sans être génial, le scénario se tient et l'histoire est portée par un Clive Owen qui s'affirme de film en film comme un grand acteur.
Seule déception et incompréhension : pourquoi Vincent Cassel (qui en plus surjoue comme c'est pas permis) a-t-il accepté le rôle ô combien caricatural du très méchant truand français ?

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
Derailed (Dérapage)
Réalisé par Mikaël Hafstrom
Duré : 1h47
Notre : 13/20 (un bon thriller, mais pourquoi le grand méchant est-il français ?)
Vu le 02/04/06

samedi, 01 avril 2006

Basic instinct 2

medium_Basic_Instinct_2.2.jpg
Tel Dorian Gray, Sharon Stone a sûrement vendu son âme au diable pour avoir encore une plastique pareille à son âge… Mais pour revenir au film lui-même, disons que ce serait un bon thriller pas mal construit et aux images léchées, si ce n'était pas la suite d'un film quasi mythique. En effet comparé eu au numéro 1, l'effet de surprise et côté sulfureux sont émoussés, d'où le sentiment de déception qui ne vous lâche pas durant tout le film.
Enfin, David Morrissey (aussi peu charismatique que Matthew MacFadyen dans Pride and prejudice) ne parvient pas à faire oublier Michael Douglas…

Fiche techniquemedium_bofMu.jpg

Réalisé par Michael Caton-Jones
Durée : 1h50
Note 09/20 (mais où est donc passé l'érotisme sulfureux qui faisait le charme du numéro 1 ?)
Vu le 01/04/06

vendredi, 10 mars 2006

Capote

medium_Capote.jpg
Oui, l'Oscar obtenu par Philip Seymour Hoffman est entièrement mérité tant il est habité par le personnage de Truman Capote, dont il rend parfaitement le côté dandy névrosé (mais ô combien talentueux). Pour le reste, le film est une très bonne plongée dans les États-Unis du tout début des années 60, ainsi qu'une bonne évocation de la rédaction de De sang froid et du fait divers qui en fut l'origine.
On peut tout de fois regretter la mise en scène un peu mollassonne et très classique.

Fiche techniquemedium_topMu.jpg
Capote
Réalisé par Bennett Miller
Durée : 1h50
Note : 15/20 (parfaite mise en bouche avant de se (re)plonger dans la lecture de De sang froid)
Vu le 10/03/06