Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 18 décembre 2007

Bee movie

ad7a5569f771243eece8048cb483db40.jpg
Voilà un film dont la philosophie devrait ravir Nicolas Sarkozy puisque qu’il glorifie le travail même, voire surtout, quand celui-ci est astreignant et inintéressant au possible. Et ce ne sont pas les quels gags ou les apparitions clin d’œil de Sting ou Larry King qui sauvent l’ensemble, d’autant plus que la qualité de l’animation n’émerveille plus personne venant des créateurs de Shrek.
Mention spéciale à l’arrestation de Winnie l’ourson…

Fiche techniquemedium_bofMu.jpg
Bee movie
Réalisé par Simon J Smith et Steve Hickner
Durée : 1h35
Note : 09/20 (on attendait bien mieux de Jerry Seinfeld)
Vu le 18/12/07

dimanche, 16 décembre 2007

We own the night (La nuit nous appartient)

411442c60d9b52ac823342600f6444a8.jpg
Une histoire de flics et de dealers à la fin des années 1980 à NYC.
Une histoire de famille qui s’aime, mais se déchire.
Une histoire de rédemption.
Il y de tout dans ce superbe film de James Gray qui redonne vie, et de quelle manière, à un genre que l’on pouvait croire éculé. Et que dire du casting ??? parfait semble le mot juste.
Mention spéciale au titre en VO, dont le splendide générique d’ouverture donne l’explication.

Fiche techniquemedium_topMu.jpg
We own the night (La nuit nous appartient)
Durée : 1h58
Réalisé par James Gray
Note : 16/20 (La mafia russe est à la mode en cette fin d’année…)
Vu le 16/12/07

mardi, 04 décembre 2007

Eastern promises (Les promesses de l’ombre)

e6f0bde7895cf68f3c3160717b5467f9.jpg
Le duo David Cronenberg Viggo Mortensen est capable du pire (History of violence) comme du meilleur comme c’est le cas avec ce film. La violence la plus crue est esthétisée (ah, la fameuse scène des bains-douches) par la caméra du premier cité tandis que le charisme du second imprime la pellicule comme jamais, le tout dans une ambiance glaçante de maffia russe en exil.
Mention spéciale à Vincent Cassel parfait en fils déjanté aux nerfs fragiles du parrain local.

Fiche techniquemedium_topMu.jpg
Eastern promises (Les promesses de l’ombre)
Réalisé par David Cronenberg
Durée : 1h38
Note : 16/20 (Le Parrain en cyrillique, rien que ça !!!)
Vu le 04/12/07

mardi, 27 novembre 2007

Lions for lambs (Lions et agneaux)

82ed8a506310fc910d79d851983eef40.jpg
Si un film qui donne à réfléchir tout en prenant ouvertement parti est un grand film, alors Lions et agneaux en est incontestablement un !!!
Merci à Robert Redford, toujours aussi magnifique acteur, de nous offrir un film aussi fort, digne des grands classiques engagés des années 1970.
Merci à Meryl Streep d'incarner, le temps d'une scène face à son rédac chef, la déontologie journalistique à l'état brut.
Merci à Tom Cruise, parfait en jeune loup républicain, d'avoir récréer United Artists pour financer ce type de film.

Fiche techniquemedium_topMu.jpg
Lions for lambs (Lions et agneaux)
Réalisé par Robert Redford
Durée : 1h30
Note : 17/20 (la gauche américaine existe : je l'ai rencontrée !!!)
Vu le 27/11/07

dimanche, 18 novembre 2007

L'homme sans âge (Youth Without Youth)

ec44014742d39d65b518074bf3642190.jpg
Francis Ford Coppola est un immense cinéaste et ce n'est pas un ratage (même aussi gigantesque que ce film) qui remettra cela en cause. Heureusement parce que les dix ans attente depuis son dernier long-métrage se sont soldés par une immense déception devant une sorte de gloubiboulga mystico-philosophique sans queue ni tête... et surtout totalement incompréhensible.
PS : quand on fait un film sur l'origine du langage il est mieux de ne pas faire de l'anglais la langue officielle de la Roumanie


Fiche techniquemedium_a-chierMu.jpg
L'homme sans âge (Youth Without Youth)
Réalisé par Francis Ford Coppola
Durée : 2h05
Note : 7/20 (Coppola annonçait un film non commercial, c'est malheureusement le cas...)
Vu le 18/11/07