Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 02 décembre 2012

Populaire

Populaire

Une bulle de savon colorée. Ce film est, sans mauvais jeu de mots, populaire dans le plus noble sens du terme : l'histoire et les héros sont attachants, la reconstitution des années 50's est faussement naïve et les acteurs sont parfaits (Romain Duris confirme une nouvelle fois qu'il est le plus doué de sa génération et Déborah François incarne son personnage jusqu'au bout de sa frange...).
Bref, on finit par se prendre au jeu du concours de dactylo et, pire, on en redemande lorsque qu'apparait le générique. Si ça c'est pas le gage d'un film réussi !

Mention spéciale, outre les deux rôles principaux, à tout le casting de seconds rôles, Bérénice Béjo en tête.

Fiche technique

thumb_topMu.jpg

  • Populaire
  • Réalisé par Régis Roinsard
  • Durée: 1h51
  • Note : 16/20 (Rose aurait tapé ce 500e post du blog en à peine plus d'une minute...)
  • Vu le 01/12/12

dimanche, 18 novembre 2012

Après Mai

Après MaiLes années de poudre, pour reprendre le titre du second tome de Génération. C’est exactement ce que nous livre Olivier Assayas dans cette fresque, tout en faux rythme, sur les petits frères de Mai 68 : de pauvres petits fils de bourge qui rêvent de révolution ouvrière en buvant des Coca et en préparant les beaux-arts...
Une mélancolie quasi mortifère se dégage de ses post ados se rêvant des idéaux (foireux) bigger than life... avant de finir assistant sur les téléfilms de l'ORTF.

Mais ce film est également la révélation d'un futur grand acteur : Clément Métayer qui à lui seul résume cette génération faussement perdue entre gauchisme, amour libre et LSD.

Fiche technique

medium_ca-le-faitMu.jpg

  • Après Mai
  • Réalisé par Olivier Assayas
  • Durée : 2h02
  • Note : 15/20 (Une version intello du Péril jeune ?)
  • Vu le 18/11/12

lundi, 05 novembre 2012

Dans la maison

Dans la maison

Ozon + manipulation + (un poil) de perversion + Luchini = forcément un bon film.
Pendant une heure et demie, Dans la maison tient toutes ses promesses, et même plus, en faisant monter inexorablement le malaise dans la vie du couple, devenus voyeurs presque malgré eux, incarné par Luchini (excellentissime) et Scott Thomas (quasi parfaite), tout autant que chez le spectateur. Dommage que François Ozon, à l'image de son héros, n'ait pas su finir choisir la bonne fin pour son histoire...

Sans cela on aurait eu un grand film.

Fiche technique

medium_ca-le-faitMu.jpg

  • Dans la maison
  • Réalisé par François Ozon
  • Durée : 1h45
  • Note : 14/20 (ah... l'odeur de la femme de la classe moyenne.)
  • Vu le 04/011/12

 

 

dimanche, 07 octobre 2012

Taken 2

Taken 2

L'intrigue, encore plus simpl(ist)e que celle du premier opus, tient sur un timbre poste (à l'effigie de Luc Besson).
Les scènes d'actions sont réalisées à la hache (et avec les pieds).
Les dialogues sont d'une débilité rarement atteinte au cinéma.
La "morale" vengeresse et familiale donne la nausée.
Mais y'a rien à faire, ce film est attachant... sans doute en partie du fait de ses défauts, mais surtout pour le côté jouissif de cette violence décomplexée et stupide exercée par une sorte de super-héros de pacotille immortel.

Fiche technique

medium_po-malMu.jpg

  • Taken 2
  • Réalisé par Olivier Megatron
  • Durée : 1h48
  • Note : 11/20 (c'est parfois bon d'avoir honte)
  • Vu le 07/10/12

 

 

 

dimanche, 16 septembre 2012

Cherchez Hortense

Cherchez HortenseCe film, en dépit de ses très nombreuses faiblesses, notamment une fin d'interminable, nous offre un petit miracle : Jean-Pierre Bacri y trouve enfin un rôle où il est (très) bon sans passer son temps à bougonner... bref sans faire du Bacri. C'est donc sur les fêlures de son personnage et ses rapports avec son père (Claude Rich au top) que repose le film.
Pour le reste, il faut mieux tout oublier, de la vraie-fausse intrigue bobo aux personnages caricaturaux...

PS : quelqu'un peut-il dire à Isabelle Carré que
1/ même fringuée comme un sac à 40 ans elle n'est plus crédible en frêle jeune fille ;
2/ qu'il est impératif qu'elle se fasse faire un détartrage...

Fiche technique

medium_po-malMu.jpg

  • Cherchez Hortense
  • Réalisé par Pascal Bonitzer
  • Durée : 1h40
  • Note : 12/20 (pour Bacri uniquement...)
  • Vu le 16/09/12