Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 23 juin 2006

L'entente cordiale

medium_L_entente_cordiale.jpg
Toutes les comédies françaises sur les espions sont loin de valoir OSS 117… la preuve. Tout est poussif dans ce film pourtant servi par un casting impressionnant Daniel Auteuil et surtout Christian Clavier en fin de race psychorigide tendant de Villepin, en tête. Dommage que la mise en scène et l'intrigue soit si convenues jusqu'à la pirouette finale faussement subversive.
Mention spéciale aux seconds rôles britanniques, Jennifer Sanders de Ab Fab' et surtout John Cleese toujours aussi déjanté.

Fiche techniquemedium_bofMu.jpg
L'entente cordiale
Réalisé par Vincent de Brus
Durée : 1h33
Note 09/20 (quelques bonnes idées, dommage que l'ensemble ne soit pas drôle)
Vu le 23/06/06

samedi, 17 juin 2006

On va s'aimer

medium_On_va_s_aimer.jpg
Une sympathique comédie romantique française, toute en couleurs vives portée par un quatuor d'interprètes attachants. Bref rien de nouveau sous le soleil, mais on passe un agréable moment. Les numéros de chants ne sont pas sans rappeler On connaît la chanson (à la différence qu'ici les acteurs chantent réellement)… dommage que les chorégraphies qui les accompagnent soient complètement ratées.
Mention spéciale à Patrick Chesnais dans son de détective privé cocu.

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
On va s'aimer
Réalisé par Ivan Calbérac
Durée : 1h37
Note : 13/20 (gentil comme un bonbon acidulé)
Vu le 17/06/06

samedi, 10 juin 2006

La maison du bonheur

medium_La_maison_du_bonheur.jpg
Et une comédie française ratée de plus,
une ! Quelle déception de voir Dany Boon, qui sait par ailleurs être très drôle, se fourvoyer pareillement pour sa première réalisation. Tout est caricatural à l'extrême dans cette comédie poussive, jusqu'au happy end imposé et foireux à souhait.
Seul Daniel Prévost surnage au milieu de ce carnage... en faisant des tonnes, comme à son habitude.

Fiche techniquemedium_a-chierMu.jpg
La maison du bonheur
Réalisé par Dany Boon
Durée : 1h40
Note : 06/20 (parce que j'aime bien Dany Boon)
Vu le 10/06/06

dimanche, 28 mai 2006

Comme t'y est belle

medium_Comme_t_t_est_belle.jpg
Bien sûr le parallèle avec La vérité si je mens (en version féminine) est le premier qui vient à l'esprit, humour juif séfarade oblige… mais en moins drôle. La faute au manque de rythme (un comble pour un film de moins d'une heure et demie…) et à l'abus de ralentis inutiles. Cependant les personnages sont attachants et la BO, bien que (volontairement ???) hyper kitsch donne la banane.
Mention spéciale à Alexander Astier, le Roi Arthur de Kaamelott, irrésistible en beauf phallocrate et fan de foot.

Fiche techniquemedium_po-malMu.jpg
Comme t'y est belle
Réalisé par Lisa Azuelos
Durée : 1h25 (de bonnes idées, mais le manque de rythme réduit à néant nombre de gags…)
Note 11/20
Vu le 28/05/06

jeudi, 25 mai 2006

Seconde séance : OSS 117, Le Caire nid d'espions

medium_OSS_117.jpg
Encore meilleur la deuxième fois : les répliques font mouche à chaque fois et jeu de Jean Dujardin prend toute son ampleur (quel talent de parvenir à faire passer un tel vide intellectuel en un seul mouvement de sourcil…). Bref, un très bon film populaire, bien plus intelligent et subtil qu'il y parait à première vue.
Le numéro 2 est sur les rails, et ça c'est une bonne nouvelle !!!

Fiche techniquemedium_topMu.jpg
OSS 117, Le Caire nid d'espions
Réalisé par Michel Hazanavicius
Durée : 1h40
Note 15/20 (quelle superbe reconstitution de l'ambiance des années 50)
Revu le 25/05/06