Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 09 août 2006

La tourneuse de pages

medium_La_tourneuse_de_pages.2.jpg
La vengeance est un plan qui se mange froid, même (surtout ???) dans le milieu compassé de la musique classique. Blonde et glaciale comme la mort, Déborah François (déjà parfaite dans L'enfant) se mue en ange vengeur contre une Catherine Frot qui se contente de (bien) jouer son rôle classique de bourgeoise. Le tout porté par une ambiance de quasi huis clos et une bande son angoissante au possible.
Mention spéciale à Pascal Greggory, comme toujours sobre et parfait.

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
La tourneuse de pages
Réalisé par Denis Dercourt
Durée : 1h25
Note 14/20 (une vengeance perverse à souhait)
Vu le 09/08/06

jeudi, 27 juillet 2006

La raison du plus faible

medium_La_raison_du_plus_faible.jpg
Lucas Belvaux; dont le talent tant comme réalisateur que comme acteur n'est plus à démontrer, signe l'un des plus beaux films de l'année. Entre dame social façon Full monty et thriller, le film ne se laisse jamais aller au sentimentalisme facile, tout en se faisant le miroir de l'injustice de la société, le tout porté par des acteurs, habités par leurs rôles (notamment Patrick Descamps).
Mention spéciale à la scène finale sur les toits du HLM, appelée à entrer dans l'histoire du cinéma français

Fiche techniquemedium_topMu.jpg
La raison du plus faible
Réalisé par Lucas Belvaux
Durée : 1h56
Note 16/20 (quand le réalisme social rencontre le talent d'un réalisateur cela donne un grand film)
Vu le 27/07/06

dimanche, 09 juillet 2006

Qui m'aime me suive

medium_Qui_m_aime_me_suive.jpg
Rarement personnage central d'un film aura été aussi détestable. Max, joué par Mathieu Demy, est égoïste, prétentieux et coupé de la réalité au point de gâcher sa vie (dans tous les sens du terme) et surtout celle de son entourage pour satisfaire un simple délire d'adulescent.
Seul le personnage de Romane Bohringer, qui joue la femme de Max, est sauvable (ainsi que la performance de l'actrice qui se fait trop rare) dans ce désastre. Quel dommage par ailleurs de voir Julie Depardieu dans un rôle aussi caricatural que celui de la meilleure amie amoureuse…

Fiche techniquemedium_a-chierMu.jpg
Qui m'aime me suive
Réalisé par Benoît Cohen
Durée : 1h40
Note : 6/20 (réussir un bon film sur un personnage aussi insupportable est sans doute impossible)
Vu le 09/07/06

dimanche, 02 juillet 2006

Nos jours heureux

medium_Nos_jours_heureux.jpg
Ce n'est pas une colonie de vacances, mais un rassemblement impressionnant de lieux communs et de stéréotypes, tant au niveau des situations que concernant la psychologie des personnages. Que c'est dommage de voir Jean-Paul Rouve, qui reste par ailleurs un très bon acteur, se fourvoyer dans ce film sans intérêt.
Seul intérêt du film : pouvoir regarder la très jolie Julie Fournier… c'est un peu juste pour tenir 95 minutes…

Fiche techniquemedium_a-chierMu.jpg
Nos jours heureux
Réalisé par Éric Toledano et Olivier Nakache
Durée : 1h43
Note : 7/20 (il ne manque plus que Les joyeuses colonies de vacances de Pierre Perret en BO…)
Vu le 02/07/06

jeudi, 29 juin 2006

Changement d'adresse

medium_Changement_d_adresse.jpg
Il flotte par instants comme un parfum de Truffaut, ce qui n'est pas peu dire, sur cette sympathique fantaisie autour de la collocation et de la recherche de l'amour. De plus les acteurs, Frédérique Bel, qui prouve enfin qu'elle peut jouer autre chose que La minute blonde, et Emmanuel Mouret, également réalisateur du film, en tête.
Mention spéciale à Dany Brillant : le sosie français d'Elvis est excellent en beauf nouveau riche amoureux transi.

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
Changement d'adresse
Réalisé par Emmanuel Mouret
Durée : 1h25
Note : 14/20 (il faut se faire au rythme pour goûter pleinement ce bonbon doux-amer)
Vu le 29/06/06