Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 23 août 2006

The Wind that Shakes the Barley (Le vent se lève)

medium_Le_vent_se_leve.jpg
Violence, répression, augmentation de la violence, augmentation de la répression. S'il y a une chose que Ken Loach met parfaitement en lumière, c'est le cycle infernal de la guerre civile. Il y a d'ailleurs deux films en un : le premier sur la guerre d'indépendance irlandaise et la lutte contre les sinistres black and tans et second sur la guerre civile qui suit l'indépendance. C'est justement cette seconde partie qui pêche par manque d'émotion dans l'affrontement entre les deux frères (superbement interprétés pas Cillian Murphy et Padraic Delaney).
Mention spéciale à la beauté des paysages irlandais.
Attention certaines scènes sont à la limite de l'insoutenable.

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
The Wind that Shakes the Barley (Le vent se lève)
Réalisé par Ken Loach
Durée : 2h04
Note 14/20 (pas la meilleure Palme d'or, pas la pire non plus…)
Vu le 23/08/06

vendredi, 11 août 2006

Familia

medium_Familai.jpgUne mère seule et limite SDF accro au jeux d'argent, une autre tyrannique et coincée qui apprend que son mari mène une double vie et à deux familleS, une ado de 14 ans enceinte, un beau-père pervers et incestueux ; ce film ne recule aucun des stéréotypes de la crise de la société actuelle. Pour autant il est impossible de le détester totalement, sans doute grâce à la magie de l'accent et des expressions québécoises (dont nombre sont heureusement sous-titrée comme dans C.R.A.Z.Y).
Mention spéciale au grand-père, seul personnage sympathique et "normal" au milieu de toute cette smala.

Fiche techniquemedium_bofMu.jpg
Familia
Réalisé par Louise Archambault
Durée 1h43
Note : 10/20 (moyen, ni plus, ni moins)
Vu le 11/08/06

mardi, 08 août 2006

Arrivederci amore, ciao

medium_Arrivederci_amore_ciao.jpg
Un film noir, très noir, sans la moindre once d'espoir ou de morale loin des clichés habituels sur l'extrême-gauche italienne des années de plomb, qui aurait pu s'intituler histoire d'une ordure, tant le héros est sans foi ni loi. Seul le flic véreux, admirablement interprété par Michele Placido, le réalisateur du magnifique Romanzo criminale, est pire que lui. Et puis il y a cette chanson, superbe et oppressante, qui semble hanter le héros.
Mention spéciale à la scène de la mort de Roberta, à vous glacer le sang…

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
Arrivederci amore, ciao
Réalisé par Michele Soavi
Durée 1h48
Note 14/20 (un polar noir et violent, mais magistralement maîtrisé)
Vu le 08/08/06

vendredi, 23 juin 2006

Dikkenek

medium_Dikkenek.jpg
Quand Affreux, sales et méchants rencontre Short cuts en Wallonie cela donne cet ovni cinématographique lourd, vulgaire, totalement déganté, mais souvent drôle. Amateurs de finesse, de distinction et de bon goût passez votre chemin, pour les autres venez rire gras en buvant une bonne bière !!!
Mention spéciale à tout le casting, notamment à Marion Cotillard en institutrice fan de schnouf et Jean-Luc Couchard qui rappelle fortement Benoît Poelvoorde, la moustache en plus.

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
Dikkenek
Réalisé par Olivier Van Hoofstadt
Durée : 1h25
Note 13/20 (L'accent belge et les expressions wallonnes y sont pour beaucoup)
Vu le 23/06/06

samedi, 17 juin 2006

C.R.A.Z.Y.

medium_Crazy.jpg
Le voici donc le film québécois événement. Vraiment pas de quoi se relever la nuit… Si les acteurs sont bons et la réalisation par moments inventive, l'histoire est des plus banale (un jeune homo doit faire face à l'homophobie latente de son père dans les années 70…), bref rien de nouveau sous le soleil pour un film un peu long.
Heureusement la bande son est très bonne (les amateurs du rock 70's seront comblés).

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
C.R.A.Z.Y.
Réalisé par Jean-Marc Vallée
Durée : 2h07
Note 13/20 (les expressions québécoises, heureusement sous-titrées, sont géniales)
Vu le 17/06/06