Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 30 septembre 2006

A scanner darkly

medium_A_scanner_darkly.jpg
Un bon scénario, paranoïaque à souhait, bien qu'un peu difficile à suivre. Mais ce n'est évidemment pas ce que l'on retient de ce film, tant le traitement novateur des images est une réussite. La sensation de se retrouver au cœur d'une bande dessinée est en effet bluffante, d'autant que l'on reconnaît parfaitement les acteurs "réels" sous le maquillage numérique.
Mention spéciale à la tenue holographique des agents infiltrés qui permet de dissimuler leur véritable identité.

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
A scanner darkly
Réalisé par Richard Linklater
Durée : 1h39
Note : 13/20 (la technique, superbe, prend un peu le pas sur l'histoire)
Vu le 30/09/06

dimanche, 17 septembre 2006

Thank you for smoking

medium_Thank_you_for_smoking.jpg
Une comédie grinçante venue des Etats-Unis cela fait du bien. D'autant plus quand elle évite le happy-end dégoulinant de bons sentiments. Aaron Eckhart est parfait en lobbyiste de l'industrie du tabac, sans foi ni loi, mais doté d'un talent oratoire indéniable. Il est de plus entouré de seconds rôles implacables, notamment Maria Bello et Willam H Macy, tous deux ex-pensionnaires d'Urgences, ou encore Katie Holmes.
Mention spéciale aux trouvailles visuelles de post-production qui démontre le talent de Jason Reitman, le fils du réalisateur de Ghostbusters, dont c'est le premier long-métrage.

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
Thank you for smoking
Réalisé par Jason Reitman
Durée : 1h32
Note : 14/20 (le cynisme assumé, en plus d'être très drôle, est arme de dénonciation massive)
Vu le 17/09/06

samedi, 16 septembre 2006

Je vais bien ne t'en fais pas

medium_Je_vais_bien_t_en_fais_pas.2.jpg
Bienvenue au royaume des lieux communs : les psy sont obtus, les petits chefs racistes et vicelards, les banlieusards regardent Patrick Sébastien à la télé et il pleut en juillet en Normandie… heureusement le film de Philippe Lioret, en dehors de ses défauts et lourdeurs (les scènes d'hôpital inutiles voire grotesques), est avant tout un superbe hymne à l'amour paternel. Et puis Kad Merad, qui démontre enfin toute l'étendue de son talent, en père abattu et Julien Boisselier, qui sort enfin de son rôle de bellâtre, illuminent le film.
Mention spéciale à la scène d'amour sous la tente en pleine tempête…

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
Je vais bien ne t'en fais pas
Réalisé par Philippe Lioret
Durée : 1h40
Note : 14/20 (une histoire qui vous prend aux tripes)
Vu le 16/09/06

vendredi, 15 septembre 2006

Quelques jours en septembre

medium_Quelques_jours_en_spetembre.jpg
Un film d'espions autour du 11 septembre, il fallait y penser. Avec une dose d'humour, il fallait oser. De plus Juliette Binoche, qui démontre une nouvelle fois toute l'étendue de son talent, tient le film à bouts de bras, au point d'éclipser Sara Forestier. Une grosse déception cependant : John Turturro en fait des caisses en tueur sous analyse et passe constamment la ligne jaune du ridicule…
Mention spéciale à Mathieu Demi merveilleusement sobre en banquier border line.

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
Quelques jours en septembre
Réalisé par Santiago Amigorena
Durée : 1h50
Note 14/20 (le 11 septembre devient un vrai sujet de film sans que cela ne soit pesant)
Vu le 15/09/06

jeudi, 14 septembre 2006

A love song for Bobby Long (Love song)

medium_Love_song.2.jpgUn mélo qui ne révolutionne pas le genre, mais qui bénéficie d'une ambiance particulière et attachante, celle de la Nouvelle-Orléans bohème. Si l'histoire est un peu trop prévisible (notamment la pirouette finale), les acteurs, John Travolta en alcoolique boiteux et Scarlett Johansson toujours aussi belle (et sexe !!!) en tête, permettent que la magie opère sur la durée.
Mention spéciale à la scène de danse entre John Travolta, qui n'a rien perdu de sa vista en dépit des années et du poids, et Scarlett Johansson.

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
A love song for Bobby Long (Love song)
Réalisé par Shainee Gabel
Durée : 1h59
Note 13/20 (ne serait-ce que pour l'ambiance de la Nouvelle-Orléans)
Vu le 14/09/06