Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 01 mars 2008

There will be blood

1830947803.jpg
Un rythme lancinant, calqué sur celui des machines de forage, des images léchées et superbes, et un Daniel Day Lewis habité par son personnage (comme toujours) méritant totalement son Oscar : Pas de doute, on devrait se trouver face à un chef d’œuvre. Hélas, il manque un petit quelque chose (le souffle épique peut-être) au film de Paul Thomas Anderson pour l’empêcher paraître un peu long…
Mention spéciale à Paul Dano, le fils de famille déjantée de Little Miss Sunshine, terrifiant en prêcheur intégriste et halluciné.

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
There will be blood
Réalisé par Paul Thomas Anderson
Durée : 2h38
Note : 14/20 (manque tout de même la magie de Magnolia)
Vu le 01/03/08

dimanche, 10 février 2008

John Rambo

2cf3d2d7961b2c2f9a95ff606d069472.jpg
Il y a un an, Rocky tirait magistralement sa révérence au terme d’un inoubliable dernier round. Aujourd’hui c’est au tour de Rambo de réaliser la même performance au terme d’une formidable dernière mission. Bien sûr le film est parfois d’une violence à la limite du supportable et d’un manichéisme à toutes épreuves, mais Sylvester Stallone, devant et derrière la caméra, réussit l’exploit de parvenir à émouvoir sous ce déluge de feu (et corps démembrés et ensanglantés) avec un personnage quasi mutique.
Bref, pour son dernier tour de piste Rambo met KO tous les concurrents putatifs.


Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
John Rambo
Réalisé par Sylvester Stallone
Durée : 1h30
Note : 15/20 (Merci monsieur Stallone !!!)
Vu le 10/02/08

vendredi, 01 février 2008

Astérix aux Jeux Olympiques

0381573e56aad904e6b6458db9b403db.jpg
Bien sûr, il aurait été de bon ton de hurler avec les loups que ce film est une merde. Mais voilà, ce n’est pas, loin s’en faut, le cas : sans être un chef d’œuvre (mais en avait-il la prétention ???), ce film n’est pas du tout indigne. Mieux, on y sourit souvent et, par moments, on y rit même franchement. Au niveau du casting, si Clovis Cornillac est mauvais à un point que l’on n’aurait pas cru possible, Benoît Poelvoorde retrouve pour notre plus grand plaisir par instants les accents et (l’accent) de Mr Manatane. Et comment ne pas saluer à sa juste valeur l'hallucinante performance auto parodique d’Alain Delon qui reste grand même en jupette et en parlant de lui à la troisième personne ???

PS : pour un film de ce prix, il aurait été bon de gommer le tatouage de Stéphane Rousseau…

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
Astérix aux Jeux Olympiques
Réalisé par Frédéric Forestier et Thomas Langmann
Durée : 1h57
Note :14/20 (le meilleur épisode de la série…)
Vu le 01/02/08

dimanche, 27 janvier 2008

No country for old men

0a7f682700f5bc5fd69c8023f39489c1.jpg
Avec son personnage de psychopathe bas de plafond (et coiffé comme un mauvais Beatles…), Javier Bardem entre par la grande porte au panthéon des grands méchants déjantés du cinéma. Mais bien entendu réduire ce film à ce seul personnage serait réducteur puisqu’on y retrouve avec un vrai plaisir tous les ingrédients des classiques des frères Coen : violence, non-sens, humour noir et loosers pathétiques… En revanche la fin est quelque peu abrupte.
Mention spéciale à l’apparition du trop rare Woody Harrelson.

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
No country for old men
Réalisé par Joel et Ethan Coen
Durée : 2h02
Note : 15/20 (le meilleur film des frères Cohen ??? Faut tout de même pas pousser…)
27/01/08

samedi, 19 janvier 2008

Charlie’s Wilson war (la guerre selon Charlie Wilson)

49bdbc97ff6982eeb2bbc8ec4c14a572.jpg
Quatre Oscar (dont deux pour le seul Tom Hanks) se partagent l’affiche (avec une prédominance e Tom Hanks) de ce film qui oscille entre comédie et film politique. L’histoire un brin déjantée est d’autant plus fascinante qu’elle est vraie et met bien en lumière comment en aidant en sous-main la (juste) lutte du peuple afghan contre l’armée rouge mais en se désintéressant des suites de la guerre les Etats-Unis ont finalement nourri le terrorisme islamique…

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
Charlie’s Wilson war (La guerre selon Charlie Wilson)
Réalisé par Mike Nichols
Durée : 1h45
Note : 15/20 (Tom Hanks parvient à éclipser Philip Seymour Hoffman, c’est dire le niveau de sa prestation !!!)