Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 19 août 2007

Fantastic Four: Rise Of The Silver Surfer (Les 4 Fantastiques et le Surfeur d'argent)

abd32101fdf81c395d8f56df91c432ba.jpg
Le Surfeur d'argent est beau, le Surfeur d'argent est grand, mais il n'apparaît que trop peu longtemps à l'écran. A part cela, pas grand-chose à retenir : les 4 Fantastiques se marient (enfin deux d'entre eux), les 4 Fantastiques sont des amis pour la vie, les 4 Fantastiques donnent des conseils qui fleurent bon God save Americia… Bref c'est aussi nian-nian et mal réalisé au niveau des effets spéciaux (exception faite du Surfeur d'argent) que le 1, c'est tout dire.

Fiche techniquemedium_bofMu.jpg
Fantastic Four: Rise Of The Silver Surfer (Les 4 Fantastiques et le Surfeur d'argent)
Réalisé par Tim Story
Durée : 1h33
Note : 09/20 (mieux aurait valu faire un vrai film sur le seul Surfeur d'argent…)
Vu le 19/08/07

samedi, 18 août 2007

Interview

8c0622b93dab334e5340eb52e4059909.jpg
Comment passer à côté d'un très bon film en étirant trop une bonne idée de scénario pour en faire un long métrage ??? Steve Buscemi nous donne la recette durant la dernière (interminable) heure de ce film. Pourtant l'idée de départ est séduisante, tout autant que la délicieuse Sienna Miller, et Steve Buscemi ne manque pas de talent, mais que l'histoire s'enlise vite de devient répétitive. Reste néanmoins deux ou trois bonnes scènes.

Fiche techniquemedium_bofMu.jpg
Interview
Réalisé par Steve Buscemi
Durée : 1h27
Note : 10/20 (en court métrage cela aurait été parfait…)
Vu le 18/08/07

samedi, 14 juillet 2007

Harry Potter et l'ordre du phénix

90dc5308b2999085f204c5170dd8b035.jpg
Harry Potter lutte contre les néo-conservateurs et les tenants de l'ordre moral. Harry Potter donne des cours "off" de magie et monte une armée (rien que ça…). Harry Potter roule sa première pelle (lors d'une scène appelée à entrer au panthéon des scène mièvres) sous du gui. A part ça, pas grand-chose à se mettre sous la dent : d'épisode en en épisode, l'histoire est plus sombre et plus sordide. Mais pour la première fois, on se dit vivement la fin… ce qui n'est pas bon signe.
Mention spéciale au personnage de Dolorès Ombrage, sorte de bonbon rose ultraconservateur, la seule vraie trouvaille du film.

Fiche techniquemedium_bofMu.jpg
Harry Potter et l'ordre du phénix
Réalisé par David Yates
Durée : 2h18
Note : 11/20 (le maillon faible de la série)
Vu le 14/07/07

jeudi, 17 mai 2007

Lucky you

medium_Lucky_you.jpg
Le poker, la philosophie de comptoir sur le sens de vie et les relations père/fils peuvent-ils faire bon ménage dans
un film ??? Non à en croire le résultat que nous livre le réalisateur de 8 Mile : une mièvrerie impressionnant qui noie littéralement Eric Bana et Robert Duvall. Sans parler de Drew Barrymore totalement inexistante.
Il ne reste que quelques belles vues de Las Vegas, mais c'est bien peu…
(attention pour avoir une chance de ne pas dormir au bout de 10 minutes, mieux vaut connaître les règles du poker)

Fiche techniquemedium_bofMu.jpg
Lucky you
Réalisé par Curtis Hanson
Durée : 2h02
Note : 08/20 (pour un vrai bon film de poker, mieux vaut revoir Casino Royale)
Vu le 16/05/07

jeudi, 19 avril 2007

Goodbye Bafana

medium_Goodbye_bafana.jpg
La performance réussie par ce film n'est pas mince : être aussi stupide et manichéen que l'Apartheid en séparant le monde en deux catégories hermétiques l'une à l'autre. D'un côté les gentils, très gentils et intelligents et de l'autre les méchants, aussi méchants que bêtes.
Le seul intérêt de ces deux longues heures (d'autant plus longues que la réalisation est d'une mollesse à toute épreuve) est la mise en parallèle de la déliquescence du régime avec l'amélioration des conditions de détentions de Mandela.

Fiche techniquemedium_bofMu.jpg
Goodbye Bafana
Réalisé par Bille August
Durée : 1h58
Note : 10/20 (quand l'Histoire est plus forte qu'un film)
Vu le 19/04/07