Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 30 décembre 2010

Little Fockers (Mon beau-père et nous)

Mon beau-père et nous.jpgOn prend les mêmes et on (re)recommence : pour ce troisième opus, la recette, certes un peu paresseuse mais toujours efficace, reste la même. A savoir, du lourd, du gras (et même du vomi cette fois) et l'opposition Ben Stiller/Bob De Niro un peu plus en roue libre de film en film.

Bref, pas de risque de se faire mal au cerveau, mais tranche de rire assurée. A condition toute fois d'aller voir le film en VO, tant il est truffé de jeux de mots (pas toujours légers, mais souvent drôles) autour du nom de famille "Focker".

Fiche technique

medium_ca-le-faitMu.jpg

  • Little Fockers (Mon beau-père et nous)
  • Réalisé par Paul Weitz
  • Durée : 1h48
  • Note : 14/20 (pour finir l'année sur un éclat de rire)
  • Vu le 30/12/10

 

lundi, 27 décembre 2010

Four Lions (We are four lions)

19590889.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20101116_124232.jpgCe film est parfois lourd, loin d'être toujours drôle (même si certaines scènes sont tordantes), mais il est indispensable pour une raison : il démontre que l'on peut (et doit) rire de tout, y compris, voire surtout du pire.

En effet, pouvoir rire, même jaune, de l'intégrisme islamiste et des kamikazes (même quand il s'agit comme dans le film de branquignoles)  qu'il engendre, est salvateur ! Bien entendu cela est valable pour tous les intégrismes...

Fiche technique

medium_ca-le-faitMu.jpg

  • Four Lions (We are four lions)
  • Réalisé par Chris Morris
  • Durée : 1h41
  • Note : 14/20 (seuls les Anglais, en dignes héritiers des Monty Phyton, pouvaient oser un tel délire)
  • Vu le 27/12/10

 

vendredi, 24 décembre 2010

Les émotifs anonymes

Les émotifs anonymes.jpgRien de révolutionnaires dans cette gentillette "romcom" à la française. C'est comme les chocolats que fabriquent les héros : sur le coup c'est agréable, mais à forte dose ça donne une impression légèrement écœurante (trop de crème et de bons sentiments sans doute...). Mais le couple Benoît Poelvoorde/Isabelle Carré fonctionne et c'est déjà pas mal...

Fiche techniquemedium_po-malMu.jpg

  • Les émotifs anonymes
  • Réalisé par Jean-Pierre Améris
  • Durée : 1h20
  • Note : 12/20 (une petite douceur pour Noël)
  • Vu le 24/12/10

dimanche, 19 décembre 2010

The tourist

The tourist.jpgUn couple glamourissime : Angelina Jolie + Johnny Depp, difficile de faire mieux au niveau magnétisme. Une intrigue improbable qui se déroule entre Paris et Venise (filmées de façon carte postale). Que demander de plus ?

Honnêtement pas grand chose : on est fasse à un du très bon cinéma hollywoodien, qui plus est très "années 50" dans l'esprit. Et dire que le réalisateur est allemand. Florian Henckel Von Donnersmarck confirme avec ce film de commande, qu'il sublime par moment par sa réalisation, son immense talent qui avait éclaté à la fasse du monde avec La vie des autres.

Fiche technique

medium_ca-le-faitMu.jpg

  • The tourist
  • Réalisé par Florian Henckel Von Donnersmarck
  • Durée : 1h43
  • Note : 15/20 (enfin un bon remake... même si c'est plus une adaptation d'Anthony Zimmer, qu'un remake)
  • Vu l e19/12/10/

 

Un balcon sur la mer

Un balcon sur la mer.jpgNicole Garcia filme les émotions à la truelle : avec elle aucune place n'est laissée au doute, les effets sont tellement appuyés qu'on peut pas se tromper sur ce que pensent ou resnentent les personnages. Le pire c'est qu'elle fait subir les mêmes outrages à ses souvenirs d'Algérie.

C'est d'autant plus dommage qu'on a envie de se laisser prendre par son histoire que Jean Dujardin habite profondément au point de sauver le film par sa seule présence.

Fiche techniquemedium_po-malMu.jpg

  • Un balcon sur la mer
  • Réalisé par Nicole Garcia
  • Durée : 1h45
  • Note : 11/20 (avec un peu de finesse dans la réalisation ça aurait pu être bon film...)
  • Vu le 19/12/10