Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 13 septembre 2010

Des hommes et des dieux

Des hommes et des dieux.jpgIl est parfois des instants de grâce qui dépassent le simple cadre du cinéma. Et c'est bel et bien cela que nous offre Xavier Beauvois lors de la scène du dernier repas des moines sur fond de Lac de Cygnes, véritable apothéose d'un film maitrisé de bout en bout. Et pourtant c'est peu dire que le sujet était casse gueule. Mais avec casting implacable (si Lambert Wilson et Michael Lonsdale sont d'ores et déjà en piste pour un César, les six autres "moines" le mériteraient tout autant), Xavier Beauvois réussi l'impossible : rendre la tension de la situation sans abuser des effets et sans jamais tenter de nous tirer des larmes.

Mais la plus grande réussite du film est de nous montrer les moines tel qu'ils sont, c'est à dire avant tout une communauté d'hommes (avec leurs défauts et leurs divergences) dont l'engagement et l'amour des autres est plus fort que le danger et la mort.

Fiche technique

thumb_topMu.jpg

  • Des hommes et des dieux
  • Réalisé par Xavier Beauvois
  • Durée : 2h00
  • Note : 17/20 (la "vraie" Palme d'or 2010, ou au moins celle du coeur)
  • Vu le 13/09/10


Commentaires

En allant voir le film, je me suis dit que cela risquait d'être ennuyeux. Et bien non, et le pire des mécréant n'y trouve(ra) aucune bondieuserie, cela fait la force de ce film qui force le respect pour ces moines.

Écrit par : ab2109 | dimanche, 03 octobre 2010

Hé hé Nico, nous avons goûté ce film de la même manière. L'union sacrée autour des moines, c'est beau !

Deux remarques sur ce film :

1/ J'en ai parlé avec un prêtre qui m'a dit que tout le film était conçu comme une eucharistie (= messe catholique) et que le dernier repas des moines était un clin d'oeil à la Cène du Christ. Je n'avais pas percuté mais avec le recul je trouve ca très riche et très bien amené. Je pense que le conseilller monastique, Henry Quinson (ex-trader devenu moine en cité) a dû glisser quelques idées avec la brillante intelligence qui le caractérise.

2/ Apparemment Xavier Beauvois n'est pas catholique. C'est étonnant, incroyable... car ce film est un bouleversant hommage à la foi des Chrétiens, parfaitement comprise, reconnue et exposée comme connue "de l'intérieur" (= par quelqu'un qui la pratique). Donc soit on lui a soufflé des idées, soit il a un grand sens de l'adaptation et de la compréhension de l'autre, soit il est catholique dans son coeur... En tout cas, celui qui a conçu ce film sait ce qu'est la prière, coeur de la vie spirituelle. Et c'est énorme.

Une mention spéciale pour la scène de l'hélicoptère, merveilleusement filmée et bouleversante, et peut-être un clin d'oeil à l'une des hypothèses sur la mort des moines (ils auraient peut-être été tués lors d'un mitraillage d'un camp islamiste par un hélico de l'armée algérienne).

Écrit par : CC76 | lundi, 04 octobre 2010

... et pour ceux que ca intéresse, voilà un bel article sur ce film, autour de l'interview d'Henry Quinson. Bonne lecture.

http://www.famillechretienne.fr/pratique/sorties/henry-quinson-analyse-le-succes-des-hommes-et-des-dieux-_t8_s48_d57897.html

Écrit par : CC76 | mercredi, 06 octobre 2010

Bonjour, c'est en effet un film à voir, à conseiller (que l'on soit chrétien ou non) et qui connaît un succès mérité. Les acteurs sont tous formidables. Bonne après-midi.

Écrit par : dasola | mercredi, 13 octobre 2010

Les commentaires sont fermés.