Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 30 décembre 2009

Avatar

Avatar.jpgLa maitrise technique et technologique au service du (grand) spectacle. On savait depuis déjà bien avant Titanic que James Cameron n'est pas un manchot, mais là c'est peu dire qu'il frappe un grand coup : dès la première seconde on croit à la réalité de Pandora et dès leur première apparition on tombe sous les charme des Na'vi, sans jamais se poser la question de savoir si les prises de vue sont "réelles" ou virtuelles. Face à un tel émerveillement visuel (la 3D, indispensable pour profiter à fond du film, n'est pas surexploitée mais au contraire totalement intégrée), le scénario linéaire et déjà vu n'a en fin de compte que très peu d'importance. Et tant pis si le méchant est vraiment trop caricatural...

La magie visuelle de la faune et de la flore luxuriantes de Pandora vous accompagnent longtemps après avoir quitté la salle (et rendu les lunettes 3D), à la manière de l'univers de Star Wars ; de là à dire qu'Avatar aura un impact aussi important que la double trilogie de Lucas sur le 7e art...

PS : Au MK2 Bibliothèque, il n'y a pas de petits profits : la paire de lunettes 3D est facture 3 euros, même avec la carte illimitée... et les lingettes promises pour désinfecter les lunettes ne sont même pas fournies.

Fiche techniquethumb_topMu.jpg

  • Avatar
  • Réalisé par James Cameron
  • Durée : 2h41
  • Note : 18/20 (L'avenir du cinéma ? Peut-être. Un futur classique ? Incontestablement.)
  • Vu le 30/12/09

mardi, 29 décembre 2009

Les chats persans (Kasi az gorbehaye irani khabar nadareh)

Les chats persans.jpg

Quel est ce pays où, en 2009, il faut une autorisation pour jouer du rock sous peine de finir en prison ? L'Iran de Mahmoud Ahmadinejad bien sûr. En plus de faire découvrir la musique underground de Téhéran, le principal intérêt de ce film au scénario bien mince - mi docu, mi fiction - est de (dé)montrer que la jeunesse iranienne aspire à vivre les rêves de son âge... jusqu'à en mourir.

Mention spéciale à la très jolie Negar Shaghaghi, dont le porté de foulard ne masque en rien ni ses cheveux, ni sa volonté de vivre, est à elle seule une gifle à la figure des mollahs !!!

Fiche techniquemedium_po-malMu.jpg

  • Les chats persans (Kasi az gorbehaye irani khabar nadareh)
  • Réalisé par Bahman Ghobadi
  • Durée : 1h41
  • Note : 13/20 (Mort à la censure des intégristes religieux !!!)
  • Vu le 29/12/09

 

Arthur et la vengeance de Maltazard

Arthur etma vengeance de Maltazard.jpg

Côté visuel, il n'y a rien à redire : comme dans le 1er opus, Luc Besson maitrise totalement son sujet. Même les scènes "réelles" sont un peu moins tartes que prévues (mais c'est vrai qu'on partait de loin). En revanche, ce deuxième épisode manque sérieusement de peps au niveau du scénario... à croire qu'il n'a pour seule vocation de servir prologue au prochain épisode. Dommage...

Mais vivement la suite (et fin ???) quand même.

Fiche technique

medium_po-malMu.jpg

  • Arthur et la vengeance de Maltazard
  • Réalisé par Luc Besson
  • Durée : 1h34
  • Note : 12/20 (Dis Monsieur Luc, le ciné c'est mieux avec un scénar...)
  • Vu le 29/12/09