Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 09 décembre 2008

Two lovers

Two lovers.jpg
Joaquim Phoenix porte toute la mélancolie du monde sur ses épaules et parvient à transmettre son mal-être dos à la caméra.
New York n’avait sans doute pas été aussi bien filmé depuis Manhattan, il y a30 ans.
Ne serait-ce que pour ces deux raisons, ce film est indispensable. D’autant plus qu’on se prend à croire à cette impossible histoire d’amour entre adultes mues par de sentiments exacerbés dignes de l’adolescence.
Mention spéciale à la scène de la discothèque après laquelle il ne sera sans doute plus jamais possible de filmer une boîte de nuit sans risquer la comparaison.

Fiche techniquemedium_topMu.jpg
Two lovers
Réalisé par James Gray
Durée : 1h50
Note : 16/20 (gray is great !!!)
Vu le 09/12/08

Commentaires

"deux raisonS".

"adultes mueS".

Gray is one of the greatest... and Joaquin too !

Écrit par : Pascale | mercredi, 10 décembre 2008

@ pascale
Yes !!!

Écrit par : Nico2312 | mercredi, 10 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.