Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 20 novembre 2008

Mesrine : L'ennemi public n°1

Mesrine 2.jpg
Ce second volet est consacré à la partie "paillettes" de la vie de Mesrine. La plus connue faite d’évasions spectaculaires, notamment celle de la Santé avec François Besse (Mathieu Amalric parfait vole presque la vedette à Vincent Cassel), de braquages à répétition et de coups médiatiques.
Si la séquence finale, toute en tension alors même que la fin est connue, est une pure merveille, le film, contrairement au premier volet, passe totalement à côté de la réalité sordide des QHS (pire Mesrine prend du bide en prison et entretient des rapports cordiaux, voire amicaux, avec ses matons !!!), élément pour capital pour la compréhension de l’histoire.

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
Mesrine : L'ennemi public n°1
Réalisé par Jean-François Richet
Durée : 2h10
Note : 14/20 (preuve que les Français savent aussi faire des biopics à l'américaine)
Vu le 20/11/08

mardi, 11 novembre 2008

Bouquet final

Bouquet final.jpg
Bérénice Béjo est toujours aussi belle.
Gérard Depardieu surjoue à mort dans un second rôle.
Didier Bourdon joue aux Inconnus sans les deux autres.
Le scénario, qui partait pourtant d’une bonne idée, patine et n’est pas drôle.
Bref une nouvelle comédie made in France de plus sans le moindre intérêt…

Fiche techniquemedium_bofMu.jpg
Bouquet final
Réalisé par Michel Delgado
Durée : 1h41
Note : 09/20 (la routine… décevant as usual)
Vu le 11/011/08

lundi, 10 novembre 2008

Seconde séance : Quantum of Solace

Quantum of solace.jpg
Désolé Sean, George, Roger, Timothy et Pierce, mais le seul, le vrai, l’unique Bond (James Bond) c’est Daniel !!! Certes il est moins smart, flegmatique ou Old England que certains d’entre vous (même si il est nettement anglais que beaucoup d’entre vous…), mais il réellement le personnage, froid et déterminé à l’image de son regard bleu acier de tueur, créé par Sir Ian Fleming.
Mentions spéciales à l’étourdissante et éblouissante séquence de l’hôtel dans le désert qui devrait entrer au panthéon de la saga… et à Olga Kurylenko, JB girl nettement plus profonde que la première impression qu’elle laisse.

Fiche techniquemedium_topMu.jpg
Quantum of Solace
Réalisé par Marc Forster
Durée : 1h47
Note : 16/20 (encore meilleur la deuxième fois !!!)
Revu le 02/11/08

dimanche, 09 novembre 2008

Body of Lies (Mensonges d’Etat)

mensonges d'Etat.jpg
Ridley Scott + Russell Crowe + Leonardo DiCaprio. Sur le papier, difficile de faire mieux.
La déception est donc d’autant plus forte tant ce film est vain… et donne une impression de déjà-vu (pour reprendre un titre du p’tit frangin de Ridley…). Bref rien de bien nouveau sous le soleil du Golf persique depuis Le Royaume ou Syriana.

PS : pourquoi les films américains "sérieux" sur la situation au Moyen Orient se sentent obligés de nous infliger des scènes de torture insoutenables (quand ce ne sont pas les ongles qu’on arrache, ce sont les doigts qu’on écrase au marteau…) ???

Fiche techniquemedium_bofMu.jpg
Body of Lies (Mensonges d’Etat)
Réalisé par Ridley Scott
Durée : 2h08
Note : 10/20 (des explosions et des images satellite ne font pas un film…)
Vu le 09/11/08

Hellboy II : The Golden Army (Hellboy 2 : les légions d’or maudites)

Hellboy 2.jpg
Ce Hellboy 2 est un savant mélange de Star wars, pour le bestiaire digne des bars mal famés de Tataouine, du Seigneur des anneaux pour les elfes et autres armées occultes, et des X-Men pour le côté super héros en en uniforme. Le tout mis en image avec le talent (et la folie) de Guillermo Del Toro.
Bref un bon film pour en prendre plein les yeux (notamment un gentil démon rouge qui boit, fume et est tout sauf politiquement correct) et ne pas se faire mal au cerveau !!!

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
Hellboy II : The Golden Army (Hellboy 2 : les légions d’or maudites)
Réalisé par Guillermo Del Toro
Durée : 1h55
Note : 15/20 (pop-corn movie baby !!!)
Vu le 09/11/08