Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 08 novembre 2007

In The Valley of Elah (Dans la vallée d'Elah)

eb731a31a93147f354167b160ead0e67.jpg
Rarement scène finale d'un film aura été aussi évocatrice, même si elle est un brin téléphonée. Avant cela, Paul Haggis livre 1h30 d'un polar de bonne facture, emmené par un Tommy Lee Jones dont on ne sait jamais s'il est génial ou caricatural (à moins que ce soit les deux à la fois…), puis une dernière demie heure, nettement plus forte, de dénonciation de la guerre en Irak. Une seconde partie d'autant plus marquante qu'elle est d'une sobriété remarquable et ne repose que sur des confessions de soldats.

Fiche techniquemedium_topMu.jpg
In The Valley of Elah (Dans la vallée d'Elah)
Réalisé par Paul Haggis
Durée : 2h
Note : 16/20(seuls les Etats-Unis savent se retourner aussi vite sur leur passé)
Vu le 08/11/07

Commentaires

J'y vais aujourd'hui.

Écrit par : Pascale | vendredi, 09 novembre 2007

@ Pascale
j'ai une réelle impatience concernant ton avis... le film m'a dérouté et je n'ai longtemps (pendant la séance) pas su quoi en penser

Écrit par : Nico2312 | vendredi, 09 novembre 2007

Magnifique.
Un choc !
Terrible.
Indispensable !

Écrit par : Pascale | vendredi, 09 novembre 2007

@ Pascale
ouf !!!
et la dernière scène ???

Écrit par : Nico2312 | vendredi, 09 novembre 2007

Le drapeau ?
Pour une fois, ça ne m'a pas agacée de voir la bannière étoilée... puisqu'elle est un signal de détresse !

Écrit par : Pascale | samedi, 10 novembre 2007

@ pascale
ca me rassure : un instant je me suis demandé si je ne m'étais pas fait avoir par un symbole trop facile

Écrit par : Nico2312 | samedi, 10 novembre 2007

Ben pour les interprétations chacun fait comme il le sent non ?

Écrit par : Pascale | dimanche, 11 novembre 2007

ce film m'a troublée car j'ai un ami soldat qui était en Irak
et depuis je pense bp à lui
je sais qu'il est rentré avec qq sequels même s'il n' en parle pas
il y a de quoi réfléchir ...

Écrit par : Tina | mercredi, 05 décembre 2007

@ Tina
déjà que ce film est très fort sur le plan émotionne, je n'ose pas imaginer cela que peut produire comme effet quand comme toi on est concerné au 1er chef...

Écrit par : Nico2312 | mercredi, 05 décembre 2007

Les commentaires sont fermés.