Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 29 mai 2007

Pur week-end

3515377e6e989d6153d23e52af01fe5f.jpgQu'un producteur ait mis de l'argent dans ce film et que le réalisateur ait trouvé des acteurs, connus pour certains, pour jouer dans ce film, relèvent du miracle, tant le résultat est pitoyable. Il n'y a en effet rien à sauver dans ce naufrage.
Seuls François Berléand (mais vient-il faire dans cette galère ???) et Jean-Luc Bideau surnagent dans cette fange…


Fiche techniquemedium_a-chierMu.jpg
Pur week-end
Réalisé par Olivier Doran
Durée : 1h30
Note 03/20 (pure daube)
Vu le 29/05/07

samedi, 26 mai 2007

A casa nostra

3c4c867c287fca0dbe775f9197920b53.jpgHistoires d'argent et d'amour dans l'Italie d'aujourd'hui. Des plus touchantes au plus sordides ces tranches de vie sont filmées avec un naturalisme qui n'est pas sans rappeler les grands maîtres du cinéma réaliste italien d'après guerre. Dommage qu'en dépit du talent des acteurs, et du charme de Valeria Golino, on ait du mal à rester captivé de bout en bout par le sujet.
Mention spécial à la performance de Luca Zingaretti bluffant en homme d'affaires véreux plus vrai que nature.

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
A casa nostra
Réalisé par Francesca Comencini
Durée : 1h39
Note 13/20 (un premier pas vers le retour du néoréalisme italien ???)
Vu le 26/05/07

vendredi, 25 mai 2007

Les chansons d'amour

0539ea4c6c4230b77929cf317c2e59e1.jpgIl flotte comme un air Nouvelle Vague sur film, comme souvent dans l'œuvre de Christophe Honoré. D'ailleurs à la manière d'un François Truffaut, il semble bien qu'il ait trouvé son Jean-Pierre Léaud en la personne de Louis Garrel. De plus rarement Paris aura été aussi bien filmé : ni trop belle, ni trop glamour, juste telle quelle est. On peut néanmoins regretter la propension du film à parfois se perdre dans les méandres de sexualité, un peu l'image de son héros…
Mention spéciale à la dernière chanson de Chiara Mastroianni, véritable représentation de la mélancolie.

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
Les chansons d'amour
Réalisé par Christophe Honoré
Durée : 1h40
Note 14/20 (avant tout un hymne à Paris)
Vu le 25/05/07

jeudi, 24 mai 2007

La disparue de Deauville

21ae6284fd46c4a16996c30327e4aed9.jpgSophie Marceau s'est acheté une belle caméra avec une grosse touche ralenti… et depuis elle se prend pour Claude Lelouch. Malheureusement elle se prend également pour une scénariste et sombre dans une histoire bancale et peu crédible. Pire, la lourdeur de la mise en scène va jusqu'à annihiler le jeu des acteurs qui en arrivent à se caricaturer comme Christophe Lambert ou en deviennent inexistants comme Simon Abkarian. Et que dire de Robert Hossein en grand méchant, vraiment très méchant ???
Bref, tout est à jeter dans ce film dans lequel, pire que tout, le charme de l'actrice Sophie Marceau a été supprimer de l'écran par la réalisatrice et scénariste Sophie Marceau…

Fiche techniquemedium_a-chierMu.jpg
La disparue de Deauville
Réalisé par Sophie Marceau
Durée : 1h40
Note : 04/20 (La naufragée de Deauville…)
Vu le 24/05/07

mercredi, 23 mai 2007

Pirates of the Caribbean 3 : At World's End (Pirates des Caraïbes, jusqu'au bout du monde)

b9e890cdc2ffa50c6d64d5ed9c8b2851.jpg
Rarement technologie et images numériques n'ont été aussi bien mises au service de l'histoire, certes un peu embrouillée. En dépit d'une durée de près de trois heures ce troisième (et dernier ???) épisode de la saga de Jack Sparrow et de ses amis et ennemis regorge de moments de bravoure qui permettent de ne pas voir passer le temps. Cependant il manque un je ne sais quoi à cet épisode pour atteindre les sommets du numéro 2… un peu de folie peut-être ??? Et ce n'est pas pourtant faute d'avoir un Johnny Depp au top…
Mention spéciale à Keiths Richard en père de Jack Sparrow, plus vrai que nature !!!

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
Pirates of the Caribbean 3 : At World's End (Pirates des Caraïbes, jusqu'au bout du monde)
Réalisé par Gore Verbinski
Durée : 2h48
Note 14/20 (pas de doute dans les trilogies le 3 n'est jamais aussi bon que le 2…)
Vu le 23/05/07