Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 27 avril 2007

Love and other disasters (Love et ses petits désastres)

medium_Love.jpg
Quand le réalisateur du faussement sulfureux In bed with Madonna se met à la comédie romantique à l'anglaise cela donne… une comédie romantique à l'anglaise dans la plus pure tradition du genre avec, dans le désordre, amourettes contrariées, happy-end sur fond de grand amour, galerie de copains et copines déjantés. Bref ça se laisse voir et s'oublie aussi vite.
Double mention spéciale : à la théorie du pet de l'amour développée par la psy et aux deux gest stars…

Fiche techniquemedium_po-malMu.jpg
Love and other disasters (Love et ses petits désastres)
Réalisé par Alek Keshishian
Durée : 1h30
Note : 12/20 (on est encore loin de Notting Hill...)
Vu le 27/04/07

Jean de la Fontaine, le défi

medium_Jean_de_la_Fontaine.jpg
Impossible de ne pas rapprocher de ce film du Molière de Laurent Tirard. Et c'est peu dire qu'il souffre de la comparaison, tant Lorant Deutsch, malgré ses louables efforts, n'est pas Romain Duris. A sa décharge le scénario un poil brouillon et caricatural ne l'aide pas.
Seul, comme souvent, à tirer son épingle du jeu, Philippe Torreton campe avec un plaisir évident un Colbert plus proche du Cardinal de Richelieu dans Les trois mousquetaires que du grand ministre de Louis XIV.

Fiche techniquemedium_po-malMu.jpg
Jean de la Fontaine, le défi
Réalisé par Daniel Vigne
Durée : 1h40
Note : 12/20 (on est loin de la subtilité de fables…)
Vu le 27/04/07

jeudi, 26 avril 2007

J'veux pas que tu t'en ailles

medium_J_veux_pas_que_tu_t_en_ailles.jpg
Une nouvelle variation autour du trio amoureux. Cette fois-ci l'amant n'est pas caché dans l'armoire, mais se confesse involontairement sur le divan du mari psychiatre, situation qui nous vaut quelques belles joutes verbales entre Julien Boisselier en amoureux transi et Richard Berry parfait en psy trompé par sa femme (mais horripilant avec ses bruits de bouche pires que dans ses pubs pour les yaourts). Pour le reste, rien à ne retenir, surtout pas Judith Godrèche encore plus transparente qu'à l'accoutumée.

Fiche techniquemedium_po-malMu.jpg
J'veux pas que tu t'en ailles
Réalisé par Beranrd Jeanjean
Durée : 1h35
Note : 12/20 (tout cela manque singulièrement de rythme…)
Vu le 26/04/07

dimanche, 22 avril 2007

Sunshine

medium_Sunshine.jpg
Et Danny Boyle inventa le navet intersidéral !!!
Tout est à jeter dans le film aussi mauvais que prétentieux et enfin de compte pitoyable. Si au moins il s'agissait d'une parodie avouée (ce qui pourrait être le cas avec les scènes dignes d'un mauvais Freddy avec le tueur psychopathe brûlé), mais même pas. Sans parler du happy end niais à souhait après 1h40 de gloubbyboulga scientifico-mystique…

Fiche techniquemedium_a-chierMu.jpg
Sunshine
Réalisé par Danny Boyle
Durée : 1h40
Note : 03/20 (Danny Boyle aurait mieux fait se payer un scénario plutôt que des effets spéciaux)
Vu le 22/04/07

jeudi, 19 avril 2007

Goodbye Bafana

medium_Goodbye_bafana.jpg
La performance réussie par ce film n'est pas mince : être aussi stupide et manichéen que l'Apartheid en séparant le monde en deux catégories hermétiques l'une à l'autre. D'un côté les gentils, très gentils et intelligents et de l'autre les méchants, aussi méchants que bêtes.
Le seul intérêt de ces deux longues heures (d'autant plus longues que la réalisation est d'une mollesse à toute épreuve) est la mise en parallèle de la déliquescence du régime avec l'amélioration des conditions de détentions de Mandela.

Fiche techniquemedium_bofMu.jpg
Goodbye Bafana
Réalisé par Bille August
Durée : 1h58
Note : 10/20 (quand l'Histoire est plus forte qu'un film)
Vu le 19/04/07