Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 02 janvier 2007

Die grosse Stille (Le grand silence)

medium_Le_grand_silence.jpg
Comment rater un film en passant à côté d'un sujet en or ? En suivant l'exemple de Philip Gröning en passant plusieurs mois en immersion avec les moines de la grande chartreuse pour n'en rendre qu'un long, très long, film de près de trois heures, sans explication, ni commentaire, ni même, et c'est bien là le pire, sans la moindre émotion. Tout semble en effet se dérouler au ralenti dans ce film, sans que l'on ne parvienne jamais à "entrer" dans la vie de ces moines du silence…
De plus, pourquoi avoir alourdi et rallongé inutilement ce film déjà (trop) long par des plans naturalistes sans intérêt et dignes d'une mauvaise imitation de Terrence Malick ???

Fiche techniquemedium_a-chierMu.jpg
Die grosse Stille (Le grand silence)
Réalisé par Philip Gröning
Durée : 2h42
Note 0720 (que tout cela est long et lent ou le contraire…)
Vu le 02/01/07

Commentaires

Oui, effectivement, c'est un film qui se mérite car c'est long. Effectivement, c'est un film qui est sans doute plus facile à apprécier par des chrétiens qui ont une vie de prière que par des personnes éloignées de l'Eglise. Et je suis d'accord que c'est bien long.
Mais ce film reste une expérience cinématographique unique, sur un sujet unique, avec des images d'une grande beauté et c'est aussi une très belle introduction à la contemplation.
En gros il faut tenter l'expérience et aller le voir.
Je comprends que tu ai pu ne pas aimer, mais le classer dans la rubrique "à chier" où il doit cotoyer les pires nanars est quand même un peu dur...

Écrit par : Catho76 | mercredi, 03 janvier 2007

Bonjour catho 76
je sens que toi non plus tu n'aimes pas ma rubrique "à chier"... tu vas te faire plein d'ami(e)s ici dans ce cas :-)))

concernant le film, c'est effectivement une expérience cinématographique unique, dans tous les domaines, mais j'aurais préféré un réportage sur la vie des chartreux : bref je suis un peu frustré au niveau informatif

Écrit par : Nico2312 | mercredi, 03 janvier 2007

Oulala !
J'ai failli m'endormir pendant la bande annonce !
J'ai pas besoin d'un film pour avoir mes accès contemplatifs ! Et ça n'a rien à voir avec le fait d'être chrétien pratiquant. J'ai récemment vu "La nativité"

Sinon le Catho a raison... ta rubrique "à chier" fait vraiment tache sur ton blog !

Écrit par : Pascale | mercredi, 03 janvier 2007

c'est amusant Pascale, mais je me doutais que tu sauterais sur ce renfort de choix dans ta lutte contre ma rubrique...

j'ai raté, La nativité c'était bien ???

Écrit par : Nico2312 | mercredi, 03 janvier 2007

Oui, c'était bien.
Si tu t'intéressais un peu :
http://surlarouteducinema.hautetfort.com/archive/2006/12/07/la-nativite-de-catherine-hardwicke.html
on n'en serait pas là...

Au fait tu vas l'appeler comment ta nouvelle rubrique ?

Écrit par : Pascale | mercredi, 03 janvier 2007

Quelle déception terrible pour ce film dont j'attendais qq chose de plus que d'habitude!! J'espérerai qu'il me donnerait à réfléchir, à méditer, qu'il entrainerait des moments de spiritualités (pensées, discussions), qu'il édifierait sur la vie monacale de ceux qui vivent selon une règle, qui trouvent leur liberté dans une vie quasi carcérale, qu'il pourrait intéresser et marquer "ceux qui ont une vie éloignée de l'Eglise"... Eh non!

On voit bien l'enfermement, ça c'est sûr, et la dureté d'une telle vie. Mais rien sur les motivations de la règle de la grande Chartreuse. On ne comprend rien sur les offices dont on voit des extraits, de leur emploi du temps, de leur occupation, de comment ils font tourner leur monastère, pourquoi ils ne parlent jamais et tout d'un coup ils parlent entre eux ou à la caméra. Le résultat est un série d'images hérmétique, une punition de devoir resté assis jusqu'à la fin.

@ catho76 et à tous
Sincèrement, moi non plus, je n'aime pas du tout la rubrique inommable. Pendant les deux 1eres heures, je me disais que par respect pour le sujet, il faudrait le classer dans "bof bof". Mais sincèrement, entrée dans le 3e heure, je n'en pouvais plus, et là par respect pour celui qui voudrait entrer dans la salle, la note selon moi, n'aurait pas dépassé 6/20.

Moi aussi, je suis catho et je vis une fois intense, mais à part le témoignage du prêtre aveugle sur l'Amour de Dieu, donc 3mn, ça ne m'a pas parlé. Ma seule pensée en tant que chrétienne a été de me dire qu'il fallait prier pour ces moines et ces soeurs qui vivent une telle vie.

Ce n'est vraiment pas ce que j'attends pour me montrer la beauté, la joie et l'exaltation de donner sa vie à Dieu, et qu'on retrouve chez d'autres témoins, "la petite Thérèse", le bienheureux Frédéric Ozanam, ou nos contemporains tels soeur Emmanuelle ou le père Guibert par exemple.

Pour conclure:
Ce film est du gâchis. Franchement, j'en veux au réalisateur. Au lieu d'essayer, avec effort, de retenir qq chose des moines, je ne peux que m'énerver de ce pseudo documentaire, cette auto-satisfaction du réalisateur. Il a eu la chance de vivre une expérience très rare et le résultat est hermétique, et tellement rébarbatif qu'il en est devenu repoussant.

Écrit par : la fiancée | mercredi, 03 janvier 2007

Oui au changement de nom de la rubrique innomable!
CA fait plusieurs jours qu'on a gagné!!
signé, la fiancée masquée
(désolée pour mon commentaire qui s'affiche 2 fois, et en plus un peu long, je me suis laissée contaminée ;-)))

Écrit par : rebaptiser la rubrique | mercredi, 03 janvier 2007

ça dure trois heures ???
La bande-annonce était très jolie mais soporifique à souhait !!!
Y'a pas à respecter plus un sujet qu'un autre à mon avis. Ce n'est pas la foi ou la religion qui sont mises en cause. Quand c'est raté, c'est raté quel que soit le thème et c'est vrai qu'une séance diapos n'est pas un film.
Et ce n'est pas parce que je suis une mécréante athée que je dis ça.

Écrit par : Pascale | mercredi, 03 janvier 2007

sur la différentiation entre le sujet et la qualité du film, on est 100% d'accord !!!
mais c'était pas une séance diapos comme film : souvent ces séances finissent dans des éclats de rire devant les frigues et les looks qu'on avait il y a 25 ans... alors que là au niveau poilade on repassera :-)))

Écrit par : Nico2312 | mercredi, 03 janvier 2007

@la fiancée (beau surnom, ca fait penser au Cantique des Cantiques!) : je te trouve un peu dure en parlant de gâchis. Pense à la beauté des images, et surtout au fait que le magnifique témoignage du moine aveugle est l'aboutissement du film, il ne s'apprécie qu'en ayant goûté le silence et la paix précédente.
C'est curieux aussi ton regard sur ceux qui mènent "une telle vie", j'ai l'impression que tu considères ca comme un calvaire, alors qu'en fait ca doit être une joie perpétuelle!

@ tous
sur la rubrique au nom censuré, au début j'étais assez indifférent, maintenant je passe dans les contre, parce qu'il y a tjs derrière un film des gens qui se sont donnés du mal et un tel qualificatif n'est pas très sympa pour eux. La rubrique pourrait exister, mais pour des films outranciers, scandaleux, etc.
Enfin, pour le classement du grand silence, je comprends qu'on puisse y mettre une mauvaise note malgré la noblesse du sujet, mais le voir cotoyer des narnars vulgaires dans la même rubrique, c'est un peu génant...

Écrit par : Catho76 | vendredi, 12 janvier 2007

Salut Catho76!
Merci pour la référence! Je reconnais qu'il y a de belles images, mais il y en aussi de moins belles, notamment de faire toujours comme si c'était de vieilles images, avec du granulé, à la longue, ça m'énerve. Je comprends que tu vois le témoignage du moine aveugle comme un summum. Pour moi, c'était plutôt une bouffé d'oxygène après autant de temps devant l'écran! c'est sans doute que j'ai plus difficilement supporté le rythme du film.

Concernant leur vie, oui je la trouve difficile car c'est un choix radical de rennoncement. Mais je suis complètement d'accord qu'ils doivent recevoir une très grande joie! enfin, je l'espère.

Écrit par : la fiancée | lundi, 15 janvier 2007

Les commentaires sont fermés.