Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 26 novembre 2006

Shortbus

medium_Shortbus.jpg
John Cameron Mitchell a du talent, beaucoup de talent même si l'on se souvient de Hedwig and the angry inch. La déception n'en est que plus grande à la vue de Shortbus, fable sans intérêt sur le sexe sous toutes ses formes (filmé d'ailleurs sous toutes les coutures et avec toutes les combinaisons possibles… ou presque). Ni érotique, ni même réellement porno, ce film est vain et même pas choquant… un comble.
Mention spéciale au final en chanson, paroxysme du n'importe quoi qui finit par totalement noyer le film.

Fiche techniquemedium_a-chierMu.jpg
Shortbus
Réalisé par John Cameron Mitchell
Durée : 1h42
Note 06/20 (la preuve par l'image que le sexe peut être triste… et chiant)
Vu le 26/11/06

samedi, 25 novembre 2006

Casino Royale

medium_18674703.jpg
Oubliez tout ce que vous croyez savoir sur James Bond !!! Casino Royale dynamite la franchise en revenant à l'essence originelle du personnage telle que voulue pat Ian Fleming. 007 est un tueur froid, limite psychotique et, nouveauté, qui saigne et souffre dans sa chair. Il en ressort un film, noir, violent, mais jouissif, porté par un Daniel Craig qui rend à Bond ses origines de mauvais garçon et une Eva Green aussi belle que sa mère.
Quelle bonne idée d'avoir choisi de revenir sur le premier "épisode" pour recréer le personnage, loin des clichés éculés. Vivement la suite !!!
Mention spéciale à la scène de torture qui révolutionne le genre.

Fiche techniquemedium_topMu.jpg
Casino Royale
Réalisé par Martin Campbell
Durée : 2h18
Note 16/20 (désolé Sir Sean Connery, mais le vrai 007 c'est Daniel Craig)
Vu le 25/11/06

vendredi, 24 novembre 2006

The Prestige

medium_Le_prestige.jpgUn film sur les dessous de prestidigitation, quelle bonne idée, surtout quand il est réalisé par Christopher Nolan qui fait du Londres de la fin du 19e siècle un Gotham City plus gothique que nature. Sans oublier le duel entre Christian Bale toujours aussi hallucinant et halluciné et Hugh Jackman dont le personnage dérive peu à peu vers la folie. Et que dire de Michael Caine, se ce n'est qu'il est grand ??? Seule Scarlett Johansson, qui parvient pourtant à être sexe même en costume d'époque, semble un peu perdue et inutile…
Mention spéciale à David Bowie parlant avec l'accent italien.

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
The Prestige
Réalisé par Christopher Nolan
Durée : 2h08
Note : 14/20 (impressionnante description d'une passion au sens pathologique du terme)
Vu le 24/11/06

mardi, 21 novembre 2006

Seconde séance : Prête-moi ta main

medium_Pete-moi_ta_main.jpg
La fraîcheur et le charme de Charlotte Gainsbourg ainsi que l'humour et le côté un peu pataud d'Alain Chabat assurent la réussite de cette comédie sentimentale, digne des plus grands classiques du genre made in Hollywood. Tous les ingrédients y sont : un couple improbable, une histoire pleine de rebondissements et un happy end (pour une fois pas trop sirupeux) que l'on attend dès le début. Et comme en plus on y retrouve l'humour imparable de l'ancien Nul, auquel s'est parfaitement adaptée Charlotte Gainsbourg qui décidément peut tout jouer, que demander de plus ???

Fiche techniquemedium_topMu.jpg
Prête-moi ta main
Réalisé par Eric Lartigau
Durée : 1h30
Note 15/20 (quand la comédie romantique US rencontre l'humour français...)
Revu le /11/06

vendredi, 17 novembre 2006

Borat

medium_Borat.jpg
L'humour gras (et sexuel), très proche de Jackass, de Sacha Baron Cohen fait par moment rire, mais l'ensemble laisse le spectateur sur sa faim, faute d'un scénario plus consistant. Plus grave, on en ressort avec un double sentiment de malaise : les séquences kazakh font passer ce pays pour un repère d'arriérés mentaux racistes, alors que les séquences sensées montrer les travers de l'Amérique, notamment le vendeur de voitures et l'armurier, perdent tout intérêt puisque l'on ne sait jamais s'il s'agit de caméra cachées (dans ce cas ce pays fait froid dans le dos) ou bien si tout cela est monté voire scénarisé.

Fiche techniquemedium_bofMu.jpg
Borat
Réalisé par Larry Charles
Durée : 1h30
Note : 10/20 (pour les quelques scènes d'humour trash et rien d'autre…)
Vu le 17/11/06