Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 29 octobre 2006

Flags of Our Fathers (Mémoires de nos pères)

medium_Memoires_de_nos_peres.jpg
Clint Eastwood est grand, on le savait déjà. Il nous livre cette fois-ci un grand film de guerre (avec une scène de débarquement digne de Spielberg, par ailleurs coproducteur du film…), mais son vrai talent est de dépasser le simple de film de genre pour transcender son histoire et rendre compte de l'absurdité de la guerre en évitant (presque toujours) le pathos. Outre la mise en scène impeccable et implacable, les acteurs sont également à la hauteur, tous parfaits dans leur rôle.
Mention spéciale au générique de fin qui montre en photos les "vrais" héros de cette histoire tout en expliquant certaines scènes ou plans du film.

Fiche techniquemedium_topMu.jpg
Flags of Our Fathers (Mémoires de nos pères)
Réalisé par Clint Eastwood
Durée : 2h12
Note 16/20 (vivement la "seconde partie", vue du coté des Japonais, en janvier)
Vu le 29/10/06

Ô Jérusalem

medium_O_Jerusalem.jpg
La tentative d'Eli Chouraqui est louable. Ses acteurs, notamment Saïd Taghmaoui et Patrick Bruel, sont bons sans en faire des tonnes (exception faite de Ian Holm ridicule en Ben Gourion sous amphét). Et pourtant il manque l'essentiel à ce film : le souffle épique sans lequel un le rendu d'une telle épopée est plat…
Dommage, vraiment dommage ; les bons sentiments ne font pas un film…

Fiche techniquemedium_bofMu.jpg
Ô Jérusalem
Réalisé par Eli Chouraqui
Durée : 2h08
Note : 11/20 (mieux vaut relire le Lapierre et Collins)
Vu le 29/10/06

vendredi, 27 octobre 2006

Polstergay

medium_Polstergay.jpg
La parodie, en l'espèce de films d'horreur, n'est pas un exercice facile et débouche souvent sur des ratages impressionnants. Heureusement ce n'est pas le cas ici pour la simple et bonne raison que si le film ne fait dans la finesse (notamment concernant les clichés sur le homos et les 70's) on rit de bon coeur… et n'est-ce pas ce que l'on demande en priorité à une comédie ??? De plus, comme toujours, Clovis Cornillac et Julie Depardieu sont impeccables quels que soient leur rôle.
Mentions spéciales à Gérard Loussine en flic dépassé par les événements et Michel Duchaussoy en exorciste à la petite semaine et fan de Mc Do…

Fiche techniquemedium_po-malMu.jpg
Polstergay
Réalisé par Eric Lavaine
Durée : 1h33
Note 12/20 (je dirais qu'un mot : Dave !!!)
Vu le 27/10/06

jeudi, 26 octobre 2006

L'école pour tous

medium_L_ecole_pour_tous.jpg
Bien sûr on est loin d'un chef d'œuvre. Bien sûr, si l'on sourit parfois aux pitreries d'Arié Elmaleh, qui une fois sorti des pubs SFR marche dans les pas de son frère Gad, on ne rit jamais vraiment. Bien sûr les gamins jouent mal, même très mal, au point que cela en est parfois éprouvant. Bien sûr le scénario est convenu d'un bout à l'autre. Pourtant impossible de détester totalement ce film. A quoi cela est-il du ??? Mystère… au charme d'Elodie Navarre peut-être.
Mention spéciale à Noémie Lvovsky en prof hystérique au grand cœur.

Fiche techniquemedium_po-malMu.jpg
L'école pour tous
Réalisé par Eric Rochant
Durée : 1h38
Note 11/20 (à peine mieux que la moyenne, mais élève attachant)
Vu le26/10/06

dimanche, 22 octobre 2006

Das Parfum - Die Geschichte eines Mörders (Le parfum : histoire d'un meurtrier)

medium_Le_parfum.jpg
Glauque, malsain et oppressant, tout comme le roman. Le rendu de la France du 17e siècle, notamment la puanteur de Paris, est stupéfiant et rend parfaitement hommage à cette histoire sordide. Le film est de plus porté par des acteurs formidables : Ben Whishaw qui démontre un talent bluffant dans un rôle quasi muet, Dustin Hoffman parfait en vieux parfumeur et Alan Rickman qui prouve qu'il y a une vie après Harry Potter.
Quel dommage que la scène de la partouze qui clôt quasiment le film soit aussi ridicule que grandiloquente…

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
Das Parfum - Die Geschichte eines Mörders (Le parfum : histoire d'un meurtrier)
Réalisé par Tom Tykwer
Durée : 2h27
Note 14/20 (on a parfois l'impression que le film est odorama…)
Vu le 22/10/06