Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 01 octobre 2006

El Método (La méthode)

medium_La_methode.jpg
Il y a deux films en un dans La méthode. Le premier, jusqu'au repas de midi, est un formidable huis clos glaçant, qui démontre parfaitement les mécanismes odieux de certains entretiens d'embauche. Le second perd ensuite toute crédibilité et s'enferme dans des rebondissements pour certains trop prévisibles, pour d'autres abracadabrantesques. Le tout, en dépit de quelques très bonnes idées laisse tout de même spectateur sur sa faim.
Mention spéciale à la secrétaire bimbo, bien moins bébête qu'il y parait.

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
El Método (La méthode)
Réalisé par Marcelo Pineyro
Durée : 1h59
Note : 12/20 (la première partie aurait mérité un bon 15…)
Vu le 01/10/06

Commentaires

sur ça faim ???

T'es une vraie vacherie ambulante toi.
Bien sûr il y a des abracadabrantesqueries (la coucherie dans les toilettes boaf) mais tout de même ...
- tu as pigé qui était "el topo" toi ?
- tu t'es douté que la nunuche blonde resterait si longtemps ?
- t'es pas tombé amoureux d'Eduardo Noriega... merde, je m'égare !

C'est 15 et rien d'autre ! Je ne reviendrai pas là-dessus !

Écrit par : Pascale | lundi, 02 octobre 2006

je corrige la faute de frappe tout de suite...
franchement après le déjeuner ça ne tient plus la route alors que le début était vraiment top...
désolé mais Eduardo Noriega ne m'émeut pas... sans dout Colin aurait-il était mieux dans le rôle :-)))

Écrit par : Nico2312 | lundi, 02 octobre 2006

le film montre bien la perversité qu'on imagine de ces entretiens de groupe où les candidats doivent s'éliminer les uns les autres, et surtout la manipulation de la boite, où les candidats vont jusqu'à manger des plats visiblement pas frais pour ne pas paraître rebels. Ou encore de servir un discours similaire aux deux finalistes sur leur dernière chance de gagner pour exacerber leur combatitivité et pousser leur imagination.

La taupe cachait bien son jeux, même si révéler un handicap à l'un de ses adversaires à un tel niveau de la compétition paraît bien imprudent! Donc ce renversement relance la 2e partie, mais ce n'est pas assez pour sauver le film.

La moralité serait que pour gagner il faut être beau et jeune, et avoir un beau diplôme. Rien de nouveau!

Ce que j'ai préféré: l'image de la fin quand le dernier à être éliminé sort dans une rue complètement dévastée à l'instar de son estime de soi!

Écrit par : la fiancée | lundi, 02 octobre 2006

Bon ben mariez-vous et si vous faites un petit, vous ne me le gardez pas !!!
;-)))

Écrit par : Pascale | lundi, 02 octobre 2006

mais pourquoi épouserais-je Colin Farrell ??? :-)))

Écrit par : Nico2312 | lundi, 02 octobre 2006

Vous avez bu !!!

Écrit par : Pascale | mardi, 03 octobre 2006

jamais (ou alors très rarement) le matin :-)))

Écrit par : Nico2312 | mardi, 03 octobre 2006

Les commentaires sont fermés.