Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 15 septembre 2006

Quelques jours en septembre

medium_Quelques_jours_en_spetembre.jpg
Un film d'espions autour du 11 septembre, il fallait y penser. Avec une dose d'humour, il fallait oser. De plus Juliette Binoche, qui démontre une nouvelle fois toute l'étendue de son talent, tient le film à bouts de bras, au point d'éclipser Sara Forestier. Une grosse déception cependant : John Turturro en fait des caisses en tueur sous analyse et passe constamment la ligne jaune du ridicule…
Mention spéciale à Mathieu Demi merveilleusement sobre en banquier border line.

Fiche techniquemedium_ca-le-faitMu.jpg
Quelques jours en septembre
Réalisé par Santiago Amigorena
Durée : 1h50
Note 14/20 (le 11 septembre devient un vrai sujet de film sans que cela ne soit pesant)
Vu le 15/09/06

Commentaires

Il est pas boder mais border le Mathieu !!! C'est con qu'à l'époque on faisait pas anglais en primaire !!!
Va voir ma note, tu vas te poiler la rate. On a vu un film qui avait le même titre et les mêmes acteurs mais c'est tout : 2/20 ! C'est le genre de film honteux qui me fait vomir mais je reste sobre sur mon blog, je viens vomir ici où il y a toujours une rubrique "les chiottes au fond du couloir"...
Mathieu Demy : je l'aimalafoli mais... m'étonnerait qu'il soit banquier présentement, vois-tu... étant donné la personne bien identifiée orient extrême qu'il fréquente (j'adore cet acteur aussi)... je le vois plutôt genre Nicolas Cage dans Lord of War !!!

Écrit par : Pascale | samedi, 16 septembre 2006

je corrige la faute d'ortho tout de suite...
en fait c'est le charme de Juliette B qui m'a fait donner une bonne note au film...
les ami(e)s avec qui j'y suis allé n'ont pas aimé...

Écrit par : Nico2312 | samedi, 16 septembre 2006

rien que la bande-annonce ne me donne pas envie de voir ce film, mais alors pas du tout...
Quel est le lien avec le 11 Septembre ? juste la date ?
Il n'y a que "Si j'étais Chanteur" et "je vais bien ne t'en fais pas" de valable en ce moment.

Écrit par : Jordane | samedi, 16 septembre 2006

2312 : change pas d'amis. Ils savent voir de la crotte avant de marcher dedans eux !

Thank U pour la correction (ça veut dire : merci pour la correction).

Jojo : oui et oui et "Love song" aussi !

Écrit par : @2312@Jojo | samedi, 16 septembre 2006

oui Jordane, c'est la date qui est en rapport avec le 11 septembre... et le fait que Nick Nolte avait des infos... flute alors je déflore l'histoire :-)))

@ Pascale
Thank c'est un peu comme thank you alors ??? :-)))

Écrit par : Nico2312 | samedi, 16 septembre 2006

Heureusement que Juliette Binoche reste belle et fine malgré cette nullité! Mais Juliette Binoche dans un personnage sans émotion, c'est vraiment décevant! Une espionne qui mine de rien n'arrive pas à séduire le jeune homme qu'elle a sous la main d'une part, et de l'autre dont le trait principal est la désinvolture plutot que l'action, c'est vrai que ça change. Mais on s'ennuit quand même du début à la fin!


C'est long, ennuyeux, sans émotion, ça n'apporte rien à part ce qu'on peut être amener à faire dans un huis clos quand on s'ennuie: manger, faire une bataille de polochons, coucher ensemble alors qu'on se jalousait, et même finalement, rester ensemble quand on n'y est plus obligé (et qu'on est soudainement devenu riches).

Sur l'intrigue du 11 septembre, pas seulement le père-espion avait des infos, mais aussi la fille: pourquoi on déteste les américains (interventionnistes manipulateurs prétentieux). Ca aussi, ça se veut sans doute prémonitoire! En plus, il a des infos sur le basculement du monde (mais qu'ils ne révèlent que pour avoir de l'argent) et il se fait tuer par un malade mental qui s'en fiche complètement. Il est vraiment nul dans sa vie comme dans sa mort, même s'il veut se racheter auprès de ses enfants en les voyant une dernière fois et en les rendant riches.

La rencontre tant attendue est inexpressive, sans tension, sans surprise, sans émotion, bref vraiment décevante. Eux, ils ont attendus quelques jours en septembre, et nous moins de deux heures mais c'est déjà beaucoup trop! A classer dans la rubrique dont je ne prononce pas le nom, rendez-moi mon temps et mon argent!

Écrit par : la fiancée | lundi, 25 septembre 2006

Les commentaires sont fermés.