Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 20 août 2006

Seconde séance : Miami vice (Deux flics à Miami)

medium_Miami_vice.jpgBien sûr il est toujours possible de critiquer la propension de Michael Mann à être parfois trop esthétisant et à faire de très belles images (ah, l'utilisation des caméras DV...), très chères, qui n'apportent rien à l'histoire. Mais c'est oublier que ses films, et celui-ci ne déroge pas à la règle, reposent en grande partie sur l'ambiance visuelle et sonore (la scène d'ouverture en boîte, qui renvoit à celle de Collateral... sans Tom Cruise) qu'il sait seul créer. Et puis, que c'est agréable de voir un thriller américain un tant soit peu artistique et non pas réalisé à la hache, comme c'est trop souvent le cas…

Fiche techniquemedium_topMu.jpg
Miami vice (Deux flics à Miami)
Réalisé par Michael Mann
Durée : 2h15
Note : 17/20 (vivement le DVD pour pouvoir découvrir le "director's cut" avec 30 minutes de plus)
Vu le 20/08/06

Commentaires

Ouf, merci ! Je suis contente de lire enfin qu'un Français a aimé ce film ! ! ! Je commençais à croire qu'une version différente est sortie en Europe. ;-) En tout cas, bonjour des USA !

Écrit par : joye | mercredi, 23 août 2006

Bonjour Joye,
Moi aussi je suis content que quelqu'un(e) ait aimé ce film, dont il est aujourd'hui de bon ton de dire du mal.
Il a été accueilli comme aux EU ???

Écrit par : Nico2312 | mercredi, 23 août 2006

Désolé je vais ajouter au concert de critiques.

Commençons par les bons points. La réalisation est superbe: ambiance glauque a souhait dans les bas fonds, de magnifiques séances de combat (on va enfin arreter de nous gaver avec les hong kongais, et le combat final dépasse de loin celui de scarface), et de beaux skylines nocturnes.
De bons bruitages. Néanmoins l'utilisation systématique du gros grain de l'image (DV) fait un peu procédé.

Les mauvais points maintenant. Une incroyable succession de poncifs: tunnel romantique invraisemblable et interminable entre farell et gong li, scènes conjugales neuneu de jamie foxx, le vieux chef respecté de la police contre les méchants fédéraux, jusqu'au retour de coma completement éculé.... Musique campus rock super naze (mention spéciale aux scènes de cul....). Les personnages transparents: foxx completement dépassé par les évenements, et une tentative ratée de donner de la profondeur à son camarade via une histoire d'amour absurde, le chef des méchants pas fort méchant et j'en passe. Et puis un scénario linéaire à souhait (pas meme un petit agent double).

Bref je suis déçu. S'il n'y avait pas la beauté des images je dirais que c'est un gros navet....

Écrit par : romain | jeudi, 24 août 2006

Au fait tu as lu ce que j'ai dit de ce ... ???? Film ???
Je l'ai trouvé à chier !

Écrit par : Pascale | jeudi, 24 août 2006

@ Pascale
oui j'ai lu...
mais je trouve que "A chier c'est moche sur un blog" :-)))
je ne suis pas objectif, je suis rentré tout de suite dans le fim et pire que tout, j'aime beaucoup Colion Farrell...

@ Romain
les scènes entre Gong Li et Colin Farrell sont superbes et permettent justement de faire basculer le scénario jusque là assez linéaire...

Écrit par : Nico2312 | jeudi, 24 août 2006

m'enfin : gong li démarre comme bandite super glaciale, et elle craque au premier coup et en 5 minutes pour le (vilain) colin farrel....ils auraient pu la faire hésiter un peu dans le scénar, non?

Écrit par : romain | jeudi, 24 août 2006

Les commentaires sont fermés.